Série d’été - un café dans le calaisis     (publié sur Nord Littoral)

     Après une carrière de pharmacienne, Chantal Carpentier dirige depuis 2003 L’Embuscade.

     Si vous êtes touriste et que voulez repartir de Vieille-Église avec un souvenir signé, c’est chez Chantal qu’il faut aller. Dans un coin, on peut en effet trouver cartes postales, assiettes, mugs et autres bibelots reprenant l’image de l’église de la commune. « C’est une personne en Sologne, Yves Ducourtioux, qui me les fabrique » , précise Chantal Carpentier. En janvier 2003, cette ancienne pharmacienne à Audruicq pendant 21 ans a repris l’endroit auparavant dirigé par une femme, Maryline Hingrez. « J’habite ici depuis 1981, donc on connaissait bien l’endroit avec mon mari. J’avais envie de passer à autre chose et on a su qu’elle vendait. Comme on avait déjà un projet en tête c’était le bon moment ». Elle en a profité pour déménager et venir s’installer dans le bâtiment. « C’est le contact qui m’a fait travailler dans ce milieu, mais je le connaissais via le milieu associatif. »

 

Ouvert 7 jours sur 7, même les jours féries
     Dans cette commune qui possède trois cafés (lire ci-contre), Chantal s’est diversifiée. Outre la presse, arrivée en 2004, graines à planter, cigarettes électroniques, cartes d’anniversaire se sont ajoutées petit à petit. Mais le cœur de son activité reste évidemment le café, qui a son cercle d’habitués. « On est un village agréable, avec beaucoup de commerces et proche de l’autoroute » , dit la gérante. « Et calme ! » ajoute un client. Situé sur la route très passante entre Saint-Folquin et l’A16, cette dernière a aussi amené de nouveaux lotissements et des clients supplémentaires. Et, comme son collègue à Muncq-Nieurlet (lire notre édition du 25 juillet), le café a sa mascotte : le chat Havane.


« Mes petits-enfants aiment bien venir ici, surtout qu’il y a le baby-foot »
     Autre particularité de l’Embuscade, il est ouvert tous les jours sans exception. « Avant, il était fermé le mercredi, mais je ne l’ouvre que le matin, pour les journaux surtout », glisse Chantal, 57 ans, qui ne cache pas que son métier est difficile, et qu’elle pense à la retraite qui viendra d’ici quelques années. « C’est très prenant niveau famille, il faut passer à autre chose. J’espère profiter de mes enfants et petits-enfants. Mais j’aimerais rester à Vieille-Église. » Ses deux enfants ne prendront pas sa suite, ni ses petits-enfants. « Ils sont un peu jeunes pour ça ! s’amuse Chantal. Mais ils aiment bien venir ici, surtout qu’il y a le baby-foot ».
     Enfin, impossible de conclure sans connaître l’origine de ce drôle de nom pour un café. « Mon mari Gilles prenait le bus ici lorsqu’il allait travailler à Dunkerque. Souvent, ses amis l’amenaient au café et, quand il rentrait tard, il disait qu’il était tombé en embuscade » . Entre amis, on peut s’y laisser entraîner !
L’Embuscade, 1830 route de Bourbourg à Vieille-Église. Tel : 03 21 35 55 24


carte d’identité

  • Date de naissance : Des photos d’époque attestent de sa présence dans l’entre deux-guerres, mais on ne sait pas exactement quand
    Horaires : 7h-14h et 16h-20h le lundi, mardi, jeudi et vendredi. 7h-13h le mercredi, 8h-13h le dimanche et jours féries, de 8h à 20h le samedi
  • La décoration : Des éléments de décor de pubs anglais, un coin baby-foot et des souvenirs de la patronne
  • Ce qu’on y trouve aussi : journaux et magazines, timbres, cigarettes électroniques, plantes, jeux de grattage, recharges téléphoniques...
  • Prix du café : 1,20 euro
  • Prix de la bière : 2,40 euros
  • Devise : « Le patron ne s’appelle pas Marc Moissa, mais Jean Caisse »


1 400 habitants et trois cafés
     La petite commune possède trois établissements, un record dans la Calaisis vu sa taille. Outre celui de Chantal Carpentier, on retrouve l’Hératas (repris par Bernard Way il y a quelques mois à la famille Lenglet) et le El Blero 14. Ce dernier, tenu par Daniel Barbier depuis l’an 2000, se veut le lieu de rendez-vous des sportifs, le gérant étant le président du club de football de la commune. Une concurrence certes, mais saine. « On se connaissait avant que je dirige le café. Quand je pars en vacances (ndlr : la dernière semaine d’août cette année), il prend le relais pour la vente de journaux », souligne Chantal Carpentier. Situé en face de la mairie, le Blero 14 accueillera l’humoriste Zef le 16 septembre à 20h pour un spectacle caritatif, pour lequel on peut déjà venir réserver sa place.
 

Par François Delencre