Drame rue du Drack     (Publié sur Nord Littoral)

     vieille-église : Un motard de 22 ans a perdu la vie hier matin dans une collision à l’intersection de la rue du Drack et de la rue de Bourbourg.  

     Bourrasques de vent et brèves averses se succèdent sur les champs entourant Vieille-Église. À l’intersection de la rue du Drack et de la rue de Bourbourg, une automobiliste venait de quitter son domicile à bord de son 4X4, avec trois enfants à bord, hier vers 7 h 30.

     Sur la rue du Drack , c’est un jeune homme de 22 ans, Aloïs Kieken, qui circulait à moto pour se rendre à son travail, à Steene (voir ci-dessous).

Causes encore inconnues
     Les deux véhicules se sont percutés vers 7 h 40, à l’intersection des deux rues. Problème de visibilité à l’intersection, de vitesse excessive, de chaussée glissante, simple inattention aux conséquences dramatiques ? L’enquête, menée par la communauté de brigade d’Audruicq, devra le déterminer. De l’avis des riverains comme des gendarmes, ce carrefour n’est pourtant pas réputé pour être dangereux et les accidents y sont rares.
     Le choc a en tout cas été très violent, si on en juge par la trajectoire de la moto, qui s’est retrouvée à une trentaine de mètres du point d’impact. Écrasé par le 4X4, le jeune motard n’a pas survécu. Les sapeurs-pompiers d’Audruicq sont arrivés en premier sur les lieux, vite renforcés par leurs collègues de Marck et de Calais. Les gendarmes d’Audruicq et de Oye Plage, ainsi que des membres du peloton motorisé de Saint-Omer, sont également intervenus et ont mis en place une circulation alternée sur la rue de Bourbourg. Les quatre occupants de la voiture ne souffrent pas de blessures graves mais étaient en état de choc. Ils ont été conduits à l’hôpital de Calais.

Edouard Odièvre       

LES FAITS
Hier vers 7 h 40, un motard et une automobiliste se sont percutés au croisement de la rue du Drack et de la rue de Bourbourg
Le motard a succombé au choc
L’automobiliste et ses trois enfants ont été pris en charge par les secours et conduits à l’hôpital de Calais
La victime est Aloïs Kieken, un mécanicien âgé de 22 ans, qui se rendait à son travail à Steene

 


Un Mécanicien et un motard apprécié de tous

      Aloïs Kieken a perdu la vie alors qu’il se rendait à son travail, au garage automobile Renault de Steene. « Il avait commencé chez nous à 16 ans. On l’avait pris en apprentissage à l’époque, témoigne la responsable du garage. Il était notre mécanicien et faisait du très bon travail. » Les commentaires à l’égard d’Aloïs, qui venait de fêter ses 22 ans, sont dithyrambiques. Passionné de mécanique et de moto, le jeune homme vivait quotidiennement son loisir au guidon de son deux-roues. « Il était très apprécié des clients, dynamique et passionné. » Au sein de l’enseigne automobile, le choc est immense.

      Ce deuil touche aussi de plein fouet l’association de motards AMMC-ACPC du Calaisis, à laquelle le frère de la victime appartient. Le président de l’association, José Lapôtre, a tenu à présenter ses condoléances et envisage des actions en mémoire d’Aloïs Kieken. Le sujet devrait être à l’ordre du jour de la prochaine réunion de l’association, demain à 15h au café L’étoile.

Le jeune homme a succombé à ses blessures suite à la collision.

L. G. et E.O.